L'ÉDITORIAL DE LA RÉAL : CHANGEONS NOS LUNETTES!

Publié le 6 mai 2016 par DELPHINE PIPERNI

Trouver sa nature véritable est un grand défi. D’ailleurs, peu de gens nous montrent comment y accéder. Et pourtant, comment la nier ? Elle fait partie intégrante de nous, bien que souvent enfouie sous nos croyances ou derrière notre personnalité. Mais lorsqu’on l’ignore, elle se manifeste de toutes sortes de façons. Elle peut même se mettre à hurler en nous si on lui a fait la sourde oreille trop longtemps.


Sans oublier que lorsqu’on est jeune, il est difficile d’accepter sa nature véritable tout seul, sans l’aide de proches aimants qui nous acceptent. On a besoin d’un miroir qui nous reflète qu’on vaut la peine. Et si la société ou notre famille nous reflète qu’on la « dérange », on la croira peut-être…


Mais que se passe-t-il quand on a 15 ou 20 ans et qu’on se sent différent ? Qu’on ne cadre pas dans le système ? Qu’on défie la « normalité » ? À cet âge, on a des intuitions très fortes sur nous-mêmes et qui peuvent nous faire peur. Et on se retrouve face à un grand dilemme : s’adapter ou s’affirmer ? La première option est souvent plus facile…


S’adapter au monde des adultes depuis sa naissance est le lot des jeunes. Sois sage, docile, calme et obéissant. Tout en étant social, performant et ambitieux. Ou peut-être même : sois très féminin, ou très masculin, et surtout hétéro. Bref, ne nous cause pas trop de troubles, n’attire pas trop l’attention, mais rends-nous fiers de toi !


Vos parents souhaitent être fiers de vous ? Et bien c’est simple : demandez-leur de vous accompagner dans l’accueil de vous-même. Ensuite, rassurez-les : le succès viendra naturellement puisque dès que vous poserez des gestes en accord avec vous-mêmes, cela résonnera en vous comme un diapason, avec le sentiment puissant de vous sentir à votre place. FRISSONS GARANTIS !


On a donc tous une responsabilité : accueillons-nous tels que nous sommes, jeunes comme parents, entièrement et globalement, à l’école, à la maison, dans la rue, ou au boulot. Donnons-nous comme mission de faire fleurir la véritable nature de tous ceux qui nous entourent. Comme un trésor, comme un joyau. Et comme un défi ! Et on en sortira tous grandis. Et peut-être accéderons-nous à plus de paix dans le monde…


Aux poubelles les lunettes des préjugés et des diagnostics ! Enfilons les lunettes du cœur qui ouvrent les esprits. Qui voient l’humain comme un être unique et inspirant, malgré tout.


Canalisons les énergies débordantes et nous soulèverons des montagnes ! Prenons soin des hypersensibilités comme d’un don précieux. Accueillons comme une simple expression de l’âme les choix d’identité, d’expression ou d’orientation sexuelle. Bref, laissons place à l’unicité de tous, et faisons confiance aux rôles véritables de chacun.


Petite anecdote

J’ai récemment fait la connaissance d’une jeune fille de 12 ans qui se sent un garçon à l’intérieur d’elle. Elle a aussi été diagnostiquée aAsperger. Bref, de gros défis pour elle, et à un si jeune âge. Mais le défi principal, selon moi, est d’assumer sa vraie nature dans son milieu. Devra-t-elle toujours se battre pour être qui elle est ? Elle a d’ailleurs toujours été mise dans des classes spéciales. Sauf cette année : ses parents ont opté pour l’école alternative, dans une classe normale.


Et je suis épatée de voir comment elle s’y est intégrée. Les valeurs de respect et de coopération sont au cœur de cette école, et les élèves les appliquent au quotidien. Cette élève est autant enrichie d’être avec les autres élèves que ses comparses le sont par elle. Accueillir la différence, quel bel apprentissage !


Peu importe notre origine ethnique, notre orientation sexuelle, nos différences cognitives ou physiques, nous faisons tous partie de la même famille, et nous avons tous un destin commun sur cette terre et un rôle à jouer. Je rêve d’un monde où l’enfant qui naît n’aura plus à se battre pour être qui il est, où découvrir sa vraie nature sera comme une fabuleuse course au trésor…


Ça vous dit d’embarquer dans cette belle aventure ? Je crois qu’on en est rendus là.

PARTAGER

© 2015 lesgrandessoifs.org Tous droits réservés.
Design : JM7 Design